Intolérance au lactose : quelles alternatives ?

Article rédigé par Azae.com, prestataire de garde d’enfants et d’entretien du domicile.

L’intolérance au lactose est une chose relativement rare chez le nourrisson mais cette pathologie se manifeste couramment pour les enfants âgés de 5 ans.  Votre enfant a du mal à digérer lorsqu’il boit du lait au biberon ? Vous pensez que votre enfant souffre de ce problème ? Nous allons vous éclairer sur le sujet et vous donner quelques alternatives pour que votre enfant puisse avoir un apport en calcium quotidien.

L’intolérance au lactose, qu’est-ce que c’est ?

Le lactose est le sucre naturellement contenu dans le lait. Pour transformer ce lactose en énergie, le corps doit assimiler cette molécule en créant l’enzyme lactase. Ainsi, on parle d’intolérance au lactose lorsque l’enfant ne produit pas suffisamment d’enzyme lactase pour correctement digérer le lactose.

Attention, il ne faut surtout pas confondre allergie au lait et intolérance au lactose. Dans le cas d’une allergie, c’est le système immunitaire de l’enfant qui entre en jeu. Ainsi, l’organisme de l’enfant se défend et réagit afin de rejeter le corps étranger. Alors que dans le cas d’une intolérance au lactose c’est uniquement le système digestif de l’enfant qui présente une incapacité à digérer correctement la molécule.

Cette pathologie incite à supprimer totalement les produits laitiers de l’alimentation d’un enfant entraînant un manque important d’apport en calcium. Or, les produits laitiers sont essentiels au bon développement d’un enfant. Il permet de développer et de renforcer sa masse osseuse.

bol de lait classique ou végétal

Les symptômes d’une intolérance au lactose

Les symptômes d’une intolérance au lactose peuvent apparaitre quelques heures après avoir ingéré un produit laitier. Si un enfant est atteint de cette pathologie, il ressentira essentiellement des douleurs intestinales, des ballonnements et des maux de ventre. Dans les cas les plus extrêmes, l’enfant aura de la diarrhée, des crampes abdominales voire des vomissements. Selon la quantité de lactase que l’enfant est capable de produire, chaque enfant réagira plus ou moins violemment à la dose de lactose ingérée.

Si vous pensez que votre enfant souffre de cette pathologie, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il pourra poser un diagnostic et vous faire des recommandations sur la consommation de produits laitiers pour votre enfant.

Quelles sont les alternatives ?

Aujourd’hui il est relativement facile de contrer l’intolérance au lactose. Il suffit de changer quelques habitudes et d’adapter son régime alimentaire. Le diagnostic de votre médecin pourra vous donner une idée sur le stade de l’intolérance. Certains enfants seront incapables de digérer le lactose contenu dans un petit morceau de fromage, tandis que d’autres n’auront des difficultés qu’au bout d’un grand verre de lait.

Si vous souhaitez que votre enfant mange régulièrement des produits laitiers, vous pouvez vous procurer un comprimé de lactase (sous avis médical) qui aide le système digestif à assimiler le lactose. De plus, dans les commerces alimentaires il existe de nombreux produits laitiers (glace, fromage, lait,..) qui ne contiennent pas de lactose.

L’autre alternative, c’est d’opter pour des produits laitiers à base de lait de végétal. Ainsi, le lait de soja, de riz ou d’amande ne possèdent aucun lactose. Toutefois, le lait végétal ne possède pas suffisamment de calcium pour subvenir aux besoins d’un enfant. C’est pourquoi, il ne faut surtout pas bannir entièrement les produits laitiers d’origine animale. Il est conseillé de garder une alimentation à base de lait de vache et de temps en temps substituer certains produits laitiers par le lait végétal.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments