Le guide pour devenir incollable sur l’allaitement maternel

Un bébé a besoin d’éléments nutritifs spécifiques pour s’assurer la meilleure des croissances. Le lait maternel joue un grand rôle dans ce sens. Cependant, plusieurs femmes ont peur de voir leur physique se modifier et subir des changements si elles allaitent.

Ces craintes sèment le doute chez elles. Si vous avez aussi ce genre de complexe et que vous hésitez à allaiter, cet article répond à toutes les questions que vous pourriez bien vous poser.

Les bienfaits de l’allaitement maternel

Si avoir un bébé est la meilleure chose qui puisse arriver à une femme, l’allaiter est une expérience encore plus édifiante. Plusieurs avantages y sont liés. Le lait maternel renferme tous les nutriments spécifiques nécessaires à la croissance de votre enfant.

Allaitement

Le lait maternel, un aliment parfait pour bébé

Le lait maternel est essentiellement composé de protides, de glucides, de lipides, de sels minéraux et de vitamines. Les recherches scientifiques ont montré que les nutriments existent en juste quantité de manière à en éviter l’excès ou le manque. Aucun autre lait infantile ne peut donc égaler valablement le lait maternel. Aussi, ce dernier adapte sa composition aux besoins de l’enfant, et ce, de façon permanente au fur et à mesure qu’il allaite.

Protection contre les maladies

Grâce à ce lait riche en anticorps produits par la mère, les défenses immunitaires de l’enfant sont renforcées. Son organisme est plus résistant aux infections tout au long de son allaitement. Les risques d’allergies, d’obésité, de maladies cardio-vasculaires et de leucémie infantile sont alors réduits. Selon l’OMS, il faut alimenter l’enfant exclusivement au lait maternel durant les six premiers mois de sa vie, car ce lait garantit à 98 % une protection efficace contre les maladies.

Le développement psychologique

De nombreuses expérimentations et études ont prouvé l’impact de l’allaitement sur le développement psychologique. Il favorise le développement sensoriel, cognitif et psychomoteur. L’enfant normalement allaité pourra tenir sa tête, agiter les bras, reproduire des gestes plus vite. Ses mouvements seront de jour en jour un peu plus coordonnés de façon à ce qu’il puisse s’assoir et marcher à un rythme normal. Certaines études montreraient même que les enfants allaités ont tendance à être plus intelligents…à prendre avec des pincettes !

Les avantages pour la mère

Allaiter votre enfant diminue les risques de cancer du sein et du cancer ovarien. Selon une étude réalisée dans 30 pays auprès de 150 000 femmes, le risque baisserait de 4,3 % pour un an d’allaitement et de 7 % pour chaque naissance.

Aussi, au cours de l’allaitement, l’utérus se contracte, ce qui l’aide à reprendre plus vite sa place. Si vous aviez grossi durant la grossesse, la graisse stockée dans votre organisme sert pour l’allaitement de votre bébé. Vous retrouverez votre taille normale plus vite.

L’action de tétée de votre enfant agit aussi sur votre cerveau et libère la prolactine, hormone antistress. Enfin, donner le sein à son enfant et le regarder téter est une chose magnifique qui rapproche chaque fois l’enfant de la mère et crée ainsi un lien fort.

Les bienfaits de l’allaitement sont donc d’une grande importance chez la mère et chez l’enfant. Après en avoir eu connaissance, plus rien ne pourra empêcher l’allaitement au sein. Cependant, pour bénéficier de ces avantages, il faudra se conformer à certaines exigences.

Bébé et Maman

L’hygiène de vie durant l’allaitement

Pour ne pas compromettre la vie de l’enfant, la mère doit absolument éviter certaines choses, même si cela lui demande parfois beaucoup d’efforts.

Voici quelques règles à respecter absolument :

  • abandonner la consommation de caféine, de cigarette et d’alcool ;
  • ne pas boire plus de deux tasses de café, de thé ou de chocolat ;
  • éviter les boissons gazeuses, le soja et les produits anti-cholestérol ;
  • proscrire l’automédication : il vaut mieux se référer à un médecin pour toute prise de médicaments ;
  • faire attention à la consommation du lait de vache, de poisson, de noix et de blé, car l’enfant pourrait faire une réaction allergique.

Fréquence et déroulé des tétées

La fréquence des tétées est relative à la mère et à l’enfant. Vous cessez l’allaitement si vous remarquez que votre bébé est rassasié. Le bébé boit à sa demande ; vous devez donc vous préparer à rester assise longtemps. Plus votre enfant grandira, et moins il tétera.

N’essayez donc pas de limiter par vous-même la fréquence des tétées. Pour donner le sein, vous devrez vous sentir à l’aise. Il vous faut alors choisir une bonne chaise ou un bon endroit afin de vous éviter les douleurs de dos, de nuque et les autres malaises. Vous choisirez donc celle qui sera la plus confortable pour vous entre la position semi-assise, la position football, madone ou couchée.

Assurez-vous d’avoir toujours du lait en stock, vous pouvez ainsi tirer puis conserver votre lait maternel à l’avance, nous y reviendrons.

Jusqu’à quand allaiter ?

C’est la préoccupation de presque toutes les femmes. 60 % décident d’allaiter leur enfant, et seulement 10 % le font jusqu’à un an. En effet, l’enfant peut choisir lui-même d’arrêter de téter. Cela se produit généralement entre 2 ans et demi et 3 ans (âge maximum d’allaitement). Cependant, plusieurs femmes n’arrivent pas à respecter cette durée d’allaitement que la science recommande.

Selon les études scientifiques, les enfants allaités jusqu’à plus de 12 mois sont mieux bâtis physiquement ; ils ont une psychologie très développée et davantage de résistance. Néanmoins, avant de penser au sevrage, il est indispensable d’attendre plus de six mois.

Le sevrage ne doit pas se faire de manière brusque. Il doit être progressif pour permettre à la maman et à l’enfant de se séparer en douceur et d’éviter ainsi les risques de dépression ou les problèmes de douleur aux seins.

Un peu de matériel à la rescousse

Il existe un peu de matériel pour aider la jeune maman dans l’allaitement. C’est le cas du tire-lait qui se révèle fort pratique pour anticiper des situations. Pour celles qui n’aiment pas montrer leurs seins à l’extérieur, c’est l’outil parfait. Ainsi, on peut exprimer son lait, le conserver et le donner sur-le-champ à bébé avec un biberon.

Aussi, il n’y a pas que la mère qui tisse un lien avec son enfant. Le père aussi peut profiter de ce moment pour se rapprocher un peu plus de son bébé. Il faut noter qu’il vous faudra du confort et être suffisamment informée sur la manière dont il faut utiliser le tire-lait pour éviter les douleurs.

Au biberon

Que retenir ?

Allaiter est un geste qui est à la base même de l’amour entre la mère et l’enfant. De plus, il présente plusieurs avantages d’une importance capitale. L’allaitement ne doit pas être une corvée pour la mère ; il faudra juste s’adapter au rythme du bébé. Même si elle doit se retenir de consommer des choses, cela est pour son bien et celui de l’enfant. Il grandira ainsi plus sainement et plus vite jusqu’à ce qu’il soit sevré en toute sécurité.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments