Comment vous faire obéir par vos enfants ?

Lorsque votre enfant vous désobéit, il y a plusieurs choses à faire, mais aussi à ne pas faire.

Ce qu’il ne faut pas faire

Tout d’abord, ne soyez pas trop laxistes. Ne rien lui dire et le laisser faire signifie qu’il a carte blanche et que tout est permis. Ne pas lui fixer de limites en fera un enfant très gâté, sans scrupules pour son entourage et sans respect pour le bien-être de ses amis ou de sa famille plus éloignée.

Mais attention, ne soyez pas non trop rigide en matière d’éducation : l’empêcher de vivre, de respirer, de toucher, de courir le fera culpabiliser sur le moindre de ses agissements et fera de lui un enfant intériorisé sans joie de vivre. Les enfants restent les enfants, il faut qu’ils comprennent qu’il y a des manières de s’amuser tout en respectant leur entourage.

Enfin, ne tapez jamais votre enfant. Car pour lui, cela signifie qu’il est permis de taper (puisque vous le faites). Si vous ne le tapez pas et qu’il fait une bêtise et qu’il vous tape, expliquez-lui que vous ne le faites pas alors il ne doit pas non plus le faire, qu’il est interdit de taper dans cette maison. Et que s’il est mécontent ou triste, qu’il y a d’autres manières de s’exprimer, comme la parole ou les pleurs, que vous comprenez.

Il ne faut pas non plus l’humilier en public devant tout le monde en le mettant au coin ou à part. Il risque d’en faire de même avec ses amis plus tard. Enfin, évitez à tout prix la comparaison entre lui et ses frères et sœurs ou ses copains, cela ne lui rendra pas service, engendrera un manque de confiance en lui et de futures représailles contre ceux avec lesquels il a été comparé !

Enfant qui boude

Ce qu’il faut faire

En premier lieu, il faut que vous veilliez à la bonne santé de votre enfant : est-ce qu’il entend bien ? Est-ce qu’il est apte à répondre à mes questions ou à faire ce que je lui demande ?

En deuxième lieu, veillez à prendre soin de vous. Eh oui, vous aurez bien du mal à vous faire obéir alors même que vous êtes très fatiguée, au bord de la crise de nerfs ou de mauvaise humeur. Prenez soin de vous détendre, de relativiser les choses, et de surtout bien séparer ce qu’il vous arrive à vous et ce que votre enfant a réellement fait.

Enfin, il faut veiller à ce que chaque règle soit clairement définie. A l’image du feu rouge, orange et vert, il faut qu’il imprègne les lois (rouges) qu’il doit respecter à la maison, comme se brosser les dents avant de dormir, ne pas grignoter à 11 heures du matin, tirer la chasse d’eau après chaque passage aux toilettes, etc.

Le feu orange représente les règles que l’enfant doit respecter dans un lieu, mais pas dans un autre (à l’école ou à la maison, chez papa, mais pas au parc, etc.).

Enfin, le feu vert représente tout ce qui est permis, à savoir par exemple prendre un goûter et manger un gâteau après la sieste, jouer dans sa chambre, etc.

Une fois ces règles transmises, soit les enfants les appliquent, soit il ne les applique pas et là seulement, vous pourrez réagir en le punissant d’une chose qu’il aime ou d’une sortie qui était normalement prévue. Mais jamais devant les autres !

Trouvez d’autres conseils sur jedonnemesjouets.org.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments